Tantra pour célibataires


Plusieurs personnes me disent, ''J'aimerais pratiquer le tantra mais je n'ai pas de partenaire''. Il y a deux croyances qui sont très répandues: le tantra c'est une pratique sexuelle et il faut être en couple pour le pratiquer. C'est vrai, en partie, mais le tantra englobe beaucoup plus que la sexualité et il y a plusieurs pratiques qui se font en dehors d'un contexte sexuel.

Le tantra c'est bien vaste et les mots ne reflètent généralement pas bien ce que c'est vraiment. C'est une expérience qui se vit en relation avec soi et avec les autres. Ça parle d'amour, de présence et surtout d'acceptation de soi et de la vie, comme elle se présente dans le moment. Pour moi, la pratique du tantra aide à développer plus d'amour et d'intimité dans nos vie afin de connecter plus profondément avec qui nous sommes et avec les autres. Le tantra nous donne les outils pour développer cette intimité dans nos vies et je ne parle pas ici d'intimité sexuelle. Partager un regard, mettre notre main sur le coeur de quelqu'un, lui caresser les cheveux ou le visage...ce sont là des gestes bien intimes et pourtant pas sexuels du tout. Mais ces gestes, souvent, ils nous font peur parce qu'on imagine qu'il peut y avoir une intention sexuelle derrière. Et pourtant, cette intimité est saine et répond à un besoin de connexion, de partage et d'amour. Dans le tantra, on utilise plusieurs outils pour contacter cette intimité avec soi et avec les autres: la méditation, le mouvement, le toucher conscient, la respiration, la communication, les rituels... Une fois que vous aurez apprivoisé ces outils, lors d'un atelier par exemple, vous pourrez les intégrer dans votre intimité sexuelle. Bien sûr, c'est plus rassurant de venir faire un atelier avec son ou sa partenaire puisqu'on sait qu'on pourra faire les exercices avec lui ou elle. Mais, bien honnêtement, si on attend d'avoir un partenaire pour développer de l'intimité dans sa vie, on risque d'attendre longtemps. En fait, ça fonctionne plus de l'autre côté, plus on est à l'aise avec l'intimité plus on a de chance d'attirer un partenaire amoureux. Mais c'est épeurant de venir faire un atelier seul. Je me souviens avant mon premier atelier tantrique en célibataire, je n'avais pas dormi de la nuit! Ça demande, fort probablement, pour beaucoup d'entre vous, de sortir de votre zone de confort. Mais pour vivre des expériences qui nous font grandir et cheminer, il faut sortir de notre zone de confort et prendre un certain risque. Et si ça peut vous rassurer, il n'y a pas de nudité ni d'activité sexuelle dans les ateliers. C'est vraiment ma préoccupation première de créer un espace pour que les participants se sentent en sécurité dans mes ateliers. C'est important pour moi que chacun ait la possibilité de choisir pour lui-même ou elle-même ce qui est bon pour elle ou pour lui à chaque instant. Donc, je vous propose des exercices mais vous n'êtes jamais obligés de ne rien faire. Je vous propose aussi les pratiques de manière progressive. Le premier exercice de la journée est souvent une méditation ou un exercice corporel pour connecter avec soi-même et s'enraciner puisque c'est la base avant de pouvoir connecter avec d'autres personnes. Généralement à la fin d'un atelier d'une journée ou d'une fin de semaine les participants se sentent ouverts, libérés, dans un état bien-être, de confiance et d'amour. Si vous êtes prêts à plonger, je vous ai préparé une fin de semaine d'exploration tantrique pour célibataires. Pour les détails cliquez ici

#ateliertantracélibataireconnexionintimité

Articles vedette
Articles récents
Archive
Recherche par mots-clé